L'artiste

Thierry Ibert, Un trait de Maître

 

Marseillais d’origine, Thierry Ibert découvre une nouvelle vocation de peintre, après avoir été photographe (il a publié son premier Livre avec l'auteur Tahar Ben Jelloun, "Marseille, comme un matin d'insomnie", en 1986). Poussé par une pulsion vitale, la peinture emplit désormais son quotidien.

Sa créativité se nourrit des grands peintres, Picasso, Matisse, qui instillent leur influence tout en finesse, pour révéler une empreinte toute personnelle.

Thierry Ibert confesse également son admiration pour le mouvement Die Brücke, formé en 1905, en Allemagne, regroupant des peintres expressionnistes de l’entre-deux guerre, comme Emil Nolde et Ernst Ludwig Kirchner.

 

Son maître à penser demeure incontestablement Georges Rouault, artiste français lié au fauvisme, qui souligne ses sujets, à l’aide de coups de pinceaux noirs et épais, tout comme Thierry Ibert, qui utilise peinture et encre de chine pour marquer les contours.

 

Thierry Ibert a exposé au Grand Palais en 2017, 2018 et 2019, dans le cadre du salon Art Capital à Paris. Ma Gallery lui a consacré une exposition  en janvier 2019 et à  Carry-Le-Rouet en septembre 2019.

 

Thierry Ibert a exposé pour la première fois au Sm’art d’Aix, du 16 au 20 mai 2019 avec Ma Gallery également.

Presse
Blogs

"Après des années passées derrière l’objectif, la peinture est l’histoire de ma réinvention. Esquisser est devenu pour moi un mouvement si naturel, si spontané, que la toile blanche n’est jamais source d’angoisse : la couleur vient toujours instinctivement la recouvrir. La toile blanche devient alors une voile tendue vers un horizon qui reste à écrire, un champ des possibles, que je me plais à explorer à bord de mon bateau imaginaire, en espérant que ces flots colorés invitent ceux qui les observent à voyager, eux aussi, à l’intérieur d’eux-mêmes." Voir le site ici

Portfolio

Une question ?